Simonetta Sommaruga à Vienne pour la rencontre des ministres de l’Intérieur des pays de langue allemande

Berne. La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a participé aujourd’hui à Vienne à la rencontre des ministres de l’Intérieur des pays de langue allemande. La cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP) a souligné à cette occasion que la coopération entre l’UE et la Turquie ne devait pas se faire au détriment des droits des migrants. Les discussions ont aussi porté sur la lutte contre le terrorisme.
Thomas Zweifelhofer (Liechtenstein), Johanna Mikl-Leitner (Autriche), Simonetta Sommaruga (Suisse), Thomas de Maizière (Allemagne), Etienne Schneider (Luxembourg)
Thomas Zweifelhofer (Liechtenstein), Johanna Mikl-Leitner (Autriche), Simonetta Sommaruga (Suisse), Thomas de Maizière (Allemagne), Etienne Schneider (Luxembourg) (Photo: BMI, Alexander Tuma)

La rencontre s’est tenue cette année à Vienne, à l’invitation de la ministre autrichienne de l’Intérieur Johanna Mikl-Leitner. Outre Madame Sommaruga étaient présents le ministre allemand de l’Intérieur Thomas de Maizière, le ministre liechtensteinois de l’Intérieur Thomas Zwiefelhofer et le vice-premier ministre luxembourgeois Étienne Schneider.

Politique commune en matière de réfugiés

La crise internationale des réfugiés et les mesures mise en œuvre par l’UE avec le concours de la Turquie ont été au cœur des discussions. La cheffe du DFJP a réaffirmé l’importance fondamentale d’une démarche conjointe dans cette situation. Elle s’est déclarée favorable sur le principe à la coopération engagée avec la Turquie, tout en rappelant que les mesures mises en œuvre devaient respecter le droit international. Les personnes qui ont besoin de protection doivent être prises en charge conformément aux dispositions de la Convention relative au statut des réfugiés.

En particulier, il faut impérativement éviter que les migrants se tournent à nouveau vers la route, encore plus dangereuse, de la Méditerranée centrale, a expliqué la conseillère fédérale. Madame Sommaruga a aussi plaidé pour la mise en œuvre des programmes de relocalisation et de réinstallation déjà adoptés et pour un développement du système Dublin qui permette une répartition équilibrée des requérants d’asile. Elle a par ailleurs souligné l’importance de la coopération avec les pays de provenance et de transit, notamment par la conclusion de partenariats migratoires.

La cheffe du DFJP en a aussi profité pour exposer à ses homologues les avantages des procédures d’asile accélérées, sur lesquelles les Suisses se prononceront le 5 juin prochain. Cette accélération est essentielle pour faire face au nombre élevé de demandes d’asile.

Lutte contre le terrorisme

Les ministres ont également parlé de la lutte contre le terrorisme et des récents attentats de Bruxelles. Madame Sommaruga a souligné l’importance cruciale de l’échange d’informations. Sur ce plan, la collaboration internationale peut encore être améliorée. Les outils et canaux existants de partage de renseignements devraient être utilisés et interconnectés de manière plus systématique.

Dernière modification 05.04.2016

Début de la page

Contact

Service de communication du DFJP
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
T +41 58 462 18 18
info@gs-ejpd.admin.ch

Imprimer contact

https://www.esbk.admin.ch/content/ejpd/fr/home/actualite/news/2016/2016-04-050.html