Pour la présidente de la Confédération Sommaruga, la Conférence sur le climat est une chance historique

Berne. En ouverture de la 21e Conférence des Nations Unies sur le climat (COP21), la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga a représenté la Suisse à la rencontre des chefs d’État et de gouvernement. Dans son discours, elle s’est engagée pour la conclusion d’un traité mondial et contraignant sur la protection du climat. "Le réchauffement climatique et ses conséquences pour l’homme et l’environnement font partie des défis majeurs que la communauté internationale doit relever d’urgence", a-t-elle déclaré lundi à Paris. Tous les pays ont donc pour responsabilité commune d’apporter leur contribution afin de limiter efficacement les changements climatiques.
La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga à l'événement des dirigeants, COP 21 CCNUCC, Paris, avec le président François Hollande, Segolène Royal, Laurent Fabius, Ban Ki-moon et Christiana Figueres
La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga à l'événement des dirigeants, COP 21 CCNUCC, Paris, avec le président François Hollande, Segolène Royal, Laurent Fabius, Ban Ki-moon et Christiana Figueres (photo: Keystone)

La présidente de la Confédération a ouvert lundi avec plus de 140 autres chefs d’État et de gouvernement la 21e Conférence des Nations Unies sur le climat. Dans son discours, elle a rappelé que le changement climatique est une menace sérieuse pour la planète. La Suisse n’est pas épargnée: "Nos glaciers fondent et reculent chaque année". À terme, les conséquences pourraient être dramatiques pour le pays.

Madame Sommaruga a affirmé avec conviction que la Conférence de Paris sur le climat est une chance historique. La communauté des États doit désormais conclure un traité qui les oblige tous à réduire les émissions de gaz à effet de serre. "Protéger le climat pour les générations futures relève de la responsabilité commune de tous les États" a-t-elle souligné. À cet effet, il faut conclure un traité sur le climat juridiquement contraignant, dynamique et équitable.

Une conférence de deux semaines

La COP21 se déroule à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015. Pendant les deux prochaines semaines, les 196 États-Parties à la convention-cadre des Nations Unies sur le climat devront s’entendre sur les éléments clefs d’un traité international sur le climat pour l’après-2020. Trois aspects sont au premier plan: la réduction des émissions de gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique, l’adaptation au changement climatique et le soutien à la politique climatique des pays en voie de développement, au moyen de ressources financières et de transfert de technologie. La conseillère fédérale Doris Leuthard participera aux négociations de la deuxième semaine de la conférence. Les objectifs de réduction nationaux annoncés jusqu'à présent ne suffisent pas pour contenir le réchauffement mondial à moins de deux degrés d'ici à 2100. La Suisse s'engagera aussi en faveur de l'établissement de règles communes pour définir les objectifs et contrôler leur mise en œuvre afin que les objectifs annoncés soient effectivement réalisés.

Dernière modification 30.11.2015

Début de la page

Contact

Service de communication du DFJP
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
T +41 58 462 18 18
F +41 58 462 40 82
info@gs-ejpd.admin.ch

Imprimer contact

https://www.esbk.admin.ch/content/ejpd/fr/home/actualite/news/2015/2015-11-30.html